ActualitésAgis pour tes droits

Festival départemental des droits de l’enfant et du citoyen

Par 29 octobre 2019 novembre 12th, 2019 Aucun commentaire

Vendredi 25 octobre 2019, 110 enfants encadrés par une trentaine d’adultes se sont exprimés sur leur condition d’enfant pendant la journée du festival départemental des droits de l’enfant et du citoyen.

Des ateliers ont favorisé cette expression

Dialogue avec des adultes responsables locaux

Des enfants de différents horizons ont rencontré des adultes responsables : l’adjointe aux questions d’éducation de Saint Denis les Bourg et un responsable de la Direction départementale de la cohésion sociale. Un certain nombre d’expressions, sur la condition faite aux enfants aujourd’hui,  ont été enregistrées par Radio B, radio locale associative.

Les projets

Au cours de la journée, chaque groupe a présenté ses projets d’expression réalisés pour préparer le festival.

Le spectacle

Un spectacle « Droits devant » animé par la compagnie MégaMômes sur le thème de l’anniversaire de la convention des droits de l’enfant a permis de remercier les enfants pour leur engagement actif pour la cause des droits.

Les adultes terminent la journée

Petit pot avec la mairie de Saint Denis les Bourg, en présence de responsables de la CAF, la DDCS, des adultes du centre social local et du comité de pilotage des Francas.

Les animateurs Bafa font un bilan « à chaud » de leur animation.

Le Progrès publie deux articles

Point de vue de l’équipe de formateurs

Du 20 au 25 octobre 2019 se déroulait au lycée des Sardières de Bourg en Bresse, une session d’approfondissement BAFA.

Elle avait pour thèmes : « Animation d’un festival » et « Parole d’enfants » ;

Cette session a réuni 20 stagiaires et deux formatrices.

Tout au long de la semaine, les stagiaires ont partagé leurs connaissances afin d’enrichir leur pratique autour de ces 2 thématiques. Au-delà de ces échanges, ils avaient pour objectif d’animer un atelier au « festival départemental des droits de l’enfant et du citoyen » qui a eu lieu à Saint Denis les Bourgs le 25 octobre.

Ce festival a réuni 110 enfants issus de 7 centres de loisirs du département de l’Ain. Une trentaine d’adultes était là pour leur faire vivre la journée avec des ateliers, des témoignages, un spectacle. Les enfants ont ainsi pu s’exprimer sur leurs droits et leurs conditions de vie dans la société d’aujourd’hui.

Nous avons commencé par discuter des droits de l’enfant, de ce qu’ils en connaissait de ce qu’ils avaient entendu et de quels droits ils souhaitent exposer dans leurs ateliers. Puis nous avons expliqué le festival, son origine, son but et sa concrétisation dans le cadre de « 100 000 expressions », action menée par les Francas sur tout le territoire national.

Ensuite chaque binôme de stagiaires a choisi un droit qu’il avait envie de défendre, ou qui le touchait plus particulièrement. Les stagiaires ont réfléchi à la façon dont ils voulaient le partager avec les enfants. Chaque binôme a créé de toute pièce une activité à faire vivre à une douzaine d’enfants (par atelier) lors du festival, en trente minutes. Voilà le « cahier des charges » qui leur a été donné.

Pour la réalisation, les stagiaires ont fait des recherches dans la documentation, sur internet, mais également dans leur vécu et ceux de leurs collègues. Petit à petit des idées ont germé, et ont été améliorées grâce aux échanges et à la participation de tous.

Le jeudi, les stagiaires ont installé la salle prévue pour le festival. Chacun a installé son stand et le matériel nécessaire. Dans un second temps, 2 heures ont été consacrées au test des différents ateliers, dans le but de les améliorer, mais également de rassurer les animateurs. En effet, le fait d’animer et d’être en responsabilité sur un tel événement autour de l’expression de l’enfant était stressant pour eux et ils ont ressenti une certaine pression. D’autant qu’ils avaient conscience que cet événement représente le travail des Francas aux yeux des enfants, des professionnels, mais aussi des élus et partenaires.

Le jour J, nous avons chanté dans la voiture sur le trajet pour détendre tout le monde et peaufiné les derniers petits détails une fois arrivés. Après cette longue semaine d’attente arrivent les enfants et s’ouvre officiellement le festival avec l’organisatrice Florianne Duval et le comité de pilotage.

Les ateliers ont démarré, plusieurs droits étaient représentés par les stagiaires :

Les ateliers ont démarré, plusieurs droits étaient représentés par les stagiaires :

Droit à l’éducation – Droit à l’alimentation – Droit de rêver – Droit à la protection contre le harcèlement et les discriminations – Droit à la liberté d’expression – Droit au bien-être – Droit à la liberté d’opinion – Droit aux loisirs, de rire et de jouer.

Les enfants ont pu s’exprimer de différentes manières dans chaque atelier et sur 2 ateliers libres :

  • Quelles décisions prendraient-ils s’ils étaient président ?

Si j’étais Président…
… je construirai des endroits où on pourrait s’amuser en famille gratuitement
… je ferai moins d’école pour pouvoir jouer + avec les copains
… je laisserai les enfants choisir les menus à la cantine
… il y aurait moins d’école pour jouer +
… je ferai des dons d’argent pour les pauvres en prenant de l’argent aux riches égoïstes. Je ferai + d’actions écologiques dans le + d’endroits possible
… je ferai en sorte que tout le monde ait une maison et que tout le monde mange à sa faim et soit en bonne santé (+ de médecin, de l’eau propre…)
… j’aimerais parcourir le monde
… j’ouvrirai des écoles dans le monde et j’arrêterai de fermer des écoles, les enfants ont tous besoin d’éducation scolaire !
… il y aurai besoin de plus de refuges pour les SDF, on ne doit voir personne dehors à partir de 1h du matin. On doit payer que 10€ pour l’école et le collège
… Je ferai plus de bâtiment pour pouvoir les prendre en photo
… j’arrêterai les gilets jaunes
… j’aimerais qu’il y ai beaucoup d’amour !
… j’arrêterai les moqueries
… je ferai attention à ce que tout le monde respecte les lois, je baisserai le prix de l’essence et de la nourriture
… j’aimerais que tous les enfants soient bien éduqués et qu’ils aient tous une famille !
… j’aimerais que les activités ne soient pas payantes (exemple le bowling ou sport en club)
… je ferai en sorte que tous les enfants soient éduqués correctement
… je ferai en sorte que tous les enfants aient le droit de rêver
… je donnerai de l’argent aux pauvres pour que tous les enfants mangent à leur faim
… j’aimerais qu’on se respecte tous
… j’aimerais qu’on arrête de se moquer des autres
… j’aimerais que personne ne gaspille
… je ferai en sorte que tous les enfants aient une famille et puissent aller à l’école
… je baisserai le prix de la nourriture. Je penserai aux autres et pas que à moi
… je ferai baisser le prix de tout et je ferai arrêter les voleurs
… je ferai en sorte que tous les enfants soient entendus et protégés
… j’interdirai la pollution à tout le monde
… je ferai attention aux autres
… je dirais que tous les enfants qui n’ont pas de maison devront être recueillis pour ne pas qu’ils meurent
… je ferai en sorte que tout le monde ait un toit
… j’aimerais que tous les enfants aillent à l’école et que personne ne soit malpoli
… je voudrais que les enfants ne travaillent pas avant 20 ans
… je voudrais qu’il soit interdit de faire du mal aux enfants et que tout ceux qui le font aillent en prison

  • Que voudraient-ils faire qu’ils ne peuvent pas à l’école ou au centre de loisirs ?

Leurs paroles ont été recueillies par les stagiaires et transmises à Floriane afin d’être transmises aux élus.

Après un goûter bien mérité, les enfants sont rentrés dans leurs centres respectifs et les stagiaires ont fait le bilan de leur session avec leurs formatrices.

Ce bilan a été très positif. Ils ont apprécié travailler sur cette thématique, acquérir de nouvelles techniques pour recueillir les expressions des enfants. Ils ont également été ravis de participer à ce festival. Comme ils l’ont dit, « cela clôturait bien notre stage et c’était émouvant de voir tous les enfants s’exprimer ». Ils auraient même voulu que cette session dure plus longtemps pour aborder plus en profondeur la structure et l’organisation d’un tel festival.

En conclusion, les enfants et les stagiaires étaient heureux de participer à ce festival et c’est bien le principal !

Laisser un commentaire